Le Canada et la TSX gagnent en popularité dans la Silicon Valley

26 octobre 2016

La semaine dernière, Michael Kousaie, chef du développement des affaires dans le secteur des technologies à la Bourse de Toronto (TSX), est parti pour San Francisco en vue d'assister à une rencontre exclusive réunissant les chefs de la direction de quelques-unes des principales sociétés technologiques en démarrage ou en croissance (tant ouvertes que fermées) au Canada, les représentants principaux de grandes sociétés de capital de risque et de grands fonds de capital-investissement des États‑Unis, ainsi que d'autres intervenants clés sur lesquels repose le dynamique secteur technologique canadien.

Au cours des dernières années, le Canada est devenu un foyer d'entrepreneuriat technologique; de nombreuses nouvelles sociétés du secteur des technologies et de l'innovation se font remarquer des deux côtés de la frontière. Grâce à un solide vecteur de capital de démarrage, à un milieu technologique canadien revitalisé et engagé, et à des politiques publiques qui soutiennent pleinement la reprise du secteur technologique, la plus récente vague d'entreprises canadiennes est prête à déferler sur les marchés mondiaux.

Ce que cette rencontre a mis en lumière, c'est que l'écosystème technologique du Canada se forge une solide réputation partout dans la Silicon Valley et que les entrepreneurs tiennent en haute estime une inscription à la cote de la TSX au moment d'explorer les moyens de développer et de faire croître leurs entreprises en vue d'atteindre de nouveaux sommets. Voici les principaux points à retenir selon M. Kousaie :

  • L'écosystème technologique du Canada est bien établi. Plusieurs entreprises technologiques de grande qualité sont fondées, développées et financées au Canada. Tout au long de la rencontre, un constat s'est imposé : les investisseurs et les entreprises des États‑Unis voient d'un très bon œil les signes encourageants qui émanent du nord de la frontière (c'est-à-dire le talent de haut calibre, l'excellence des universités et des centres d'innovation, les politiques de soutien gouvernementales, la forte culture d'entrepreneuriat, etc.).
  • Les marchés publics constituent des plateformes de croissance fiables. Alors que l'accès au financement en capital de risque s'approche de sommets historiques, de nombreuses sociétés ont été en mesure de repousser leur premier appel public à l'épargne (PAPE). Toutefois, grâce à la réussite de sociétés technologiques qui connaissent une importante croissance à la TSX – pensons notamment à Shopify inc. (TSX : SH) et à Kinaxis inc. (TSX : KXS) – l'optimisme renaît à l'égard d'une introduction en bourse opportune dans le cadre d'une stratégie de croissance bien conçue.
  • Tous les intervenants de l'écosystème technologique canadien travaillent de concert. Les accélérateurs d'entreprises et les associations sectorielles soutiennent des fondateurs prometteurs; les gouvernements fédéral et provinciaux mettent en œuvre des programmes qui favorisent l'innovation et l'entrepreneuriat; les investisseurs providentiels et les investisseurs en capital de risque apportent du soutien financier à des entreprises enthousiasmantes, qu'elles soient nouvelles ou établies; les équipes de gestion exécutent leurs stratégies de croissance; les investisseurs du marché des PAPE proposent des solutions de sortie attrayantes; les acheteurs stratégiques se multiplient grâce à des évaluations intéressantes.

En outre, il appert que le secteur canadien des technologies et de l'innovation a le vent en poupe à la TSX et à la Bourse de croissance TSX (TSXV) :

  • il occupe le premier rang à la TSX et à la TSXV quant au nombre de PAPE et de nouvelles inscriptions, ceux‑ci s'élevant à plus de 50 depuis le début de 2015;
  • plus de 15 G$ ont été réunis en capitaux propres par les sociétés du secteur des technologies et de l'innovation à la TSX et à la TSXV depuis le début de 2015;
  • les investisseurs du secteur ont obtenu des rendements élevés, alors que l'indice de référence canadien à l'égard des technologies a surpassé l'indice composé S&P/TSX et le S&P 500 au cours des dernières périodes de un, trois, cinq et dix ans;
  • les marchés publics ne sont pas les seuls à bien faire, puisque les tendances à l'investissement providentiel et à l'investissement en capital de risque sont également très fortes, ce qui permet à la prochaine génération d'entreprises technologiques canadiennes de démarrer.

La TSX et la TSXV sont fières de renforcer l'écosystème technologique canadien et elles demeurent déterminées à aider les sociétés et les entrepreneurs en démarrage à se développer, à se déployer et à commercialiser leurs innovations.

Pour en savoir davantage au sujet du secteur technologique à la TSX et à la TSXV, veuillez visiter le www.tsx.com/remontee-des-technos/. Suivez-nous sur Twitter @tsx_tsxv et joignez-vous à la conversation au moyen du mot-clic #RemontéeDesTechnos.

  • Partager
  • Email
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Twitter
v x