Les résultats de la recherche ouvriront dans une nouvelle fenêtre sur TMXArgent.com.

Nouvelles

Point de vue de TMX – 2019 et la nouvelle ère des conjonctures changeantes

1 mars 2019

Un article de Dean McPherson, chef du développement des affaires, secteur minier mondial

À l'aube d'une nouvelle année, il est toujours utile de s'arrêter pour réfléchir à ce que celle-ci nous réserve. En ce mois de janvier, les éléments à prendre en compte étaient nombreux. En effet, les nombreux changements survenus sur les marchés des capitaux en 2018 pouvaient avoir une forte incidence sur l'humeur des investisseurs et influencer grandement les sociétés minières qui envisagent de mobiliser des capitaux en 2019.

Or, le sentiment d'optimisme était plus marqué qu'à l'habitude en ce début d'année dans le secteur minier; tous les indicateurs signalaient une reprise continue à la suite d'un des plus longs replis jamais enregistrés. Cet optimisme n'était pas sans fondement, car le prix des matières premières a poursuivi son ascension entamée il y a quelque 18 mois, alimentée par les déséquilibres entre l'offre et la demande, la prévision d'une croissance mondiale d'au moins 3 % et les avancées réalisées à l'échelle mondiale dans le secteur des technologies liées à l'électricité et aux batteries.

De plus, les investisseurs ont enfin effectué un retour en force sur le marché, leur attention se portant sur les équipes de gestionnaires chevronnés qui ont fait leurs preuves et qui sont à la barre de projets de qualité en phase avec la nouvelle conjoncture mondiale, où les minerais entrant dans la fabrication des batteries et les métaux de base sont à l'avant-plan. Qu'est-ce qui aurait pu mal tourner? Rien du tout... jusqu'en mars.

À n'en pas douter, une nouvelle ère de « conjonctures changeantes » s'est ouverte sur les marchés des capitaux depuis l'an dernier. Les tensions planétaires ont frappé de plein fouet les marchés, donnant lieu à une période de volatilité marquée qui a perduré jusqu'à la fin de l'année et incité les investisseurs à battre en retraite et à prendre acte de la situation. L'occasion de mobiliser des capitaux a disparu sans crier gare, avant de resurgir suivant l'évolution favorable des discours et de l'humeur du marché.

Alors, que nous réserve 2019? Encore des développements du même genre. Le bruit se maintiendra. Alors que le Brexit et les différends commerciaux sont toujours d'actualité en 2019, la division qui règne parmi les élus américains ne fera qu'entretenir les impasses tant de l'autre côté de l'Atlantique qu'en Amérique du Nord. Mais, bonne nouvelle, les données fondamentales sont toujours favorables, si bien que, tout compte fait, l'année s'annonce excellente en raison de l'évolution positive du prix des matières premières. Les prévisions économiques sont en général encourageantes – mais pas démesurément –, et la question abordée plus tôt de l'offre et de la demande pour les matières premières, particulièrement le cuivre et les minerais destinés à la fabrication de batteries, continuera de soutenir la conjoncture.

Quelles sont alors les implications pour les sociétés minières qui envisagent de réunir des capitaux? Dans le présent contexte géopolitique et à l'ère 2.0 du secteur minier, où l'imputabilité des parties prenantes, la responsabilité sociale des entreprises et les questions de diversité contribuent à la transformation du secteur, la volatilité accrue des marchés constitue un facteur déterminant pour la suite des choses, et je suis d'avis que l'emplacement des marchés fera foi de tout.

Le Canada est l'un des pays les plus sûrs au monde pour faire des affaires en raison de son système financier et réglementaire qui contribue fortement à réduire les risques pour les participants aux marchés.

La simplification et l'adaptation des exigences d'inscription à la Bourse de Toronto et à la Bourse de croissance TSX ont permis de réduire les délais d'inscription et, par conséquent, d'accélérer l'accès aux capitaux publics pour les sociétés. Les structures de financement qui ont cours sur nos marchés, comme la prise ferme, ont par ailleurs grandement atténué les risques financiers avec lesquels doivent composer les sociétés minières.

Si nous ne devons retenir qu'une seule chose de 2018, c'est qu'il peut être difficile de prévoir comment se déroulera l'année et que, tout bien considéré, les conjonctures changeantes devraient désormais être la norme.

Le présent article a été rédigé à titre informatif uniquement; il ne vise à communiquer aucun conseil. Le présent article ne constitue ni un cautionnement ni une recommandation à l'égard de titres particuliers dans un quelconque secteur; il ne constitue pas non plus une invitation à acheter des titres inscrits à la cote de la Bourse de croissance TSX ou de la Bourse de Toronto. L'inscription à la cote de la Bourse de croissance TSX ou de la Bourse de Toronto ne garantit pas le rendement futur d'un titre ou d'un émetteur.

  • Partager:
  • TMX Share by Email
  • TMX Twitter
  • TMX facebook
  • TMX LinkedIn